#Tuto 5 – Faire émerger des intrapreneurs ! [ Partie 1 ]

Vous souhaitez faire de votre entreprise une organisation flexible, innovante et dynamique qui relève les multiples défis du 21ème siècle. On vous parle innovation, entreprise libérée, intrapreneuriat, start-ups, … Mais concrètement, comment faire pour faire émerger dans votre entreprise cet esprit d’innovation et d’intrapreneuriat ?


Identifier le contexte de vos collaborateurs

Vos collaborateurs sont compétents et efficaces mais aujourd’hui vous aimeriez qu’ils soient plus force de proposition et vous proposent des projets pour l’entreprise et son avenir. Alors pourquoi ne le font-ils pas ou peu ?

Il est important de comprendre les causes de cette situation car c’est en les connaissant que vous pourrez y apporter des solutions durables. Ces causes peuvent être multiples mais nous en relevons trois récurrentes :

  • L’histoire et la culture de l’entreprise :

Les entreprises françaises ont pendant longtemps travaillé sur un management très vertical ne laissant pas vraiment la place à l’initiative personnelle, notamment dans les métiers les plus opérationnels. Ainsi proposer des projets peut être perçu comme une perte de temps, un moment improductif et donc à éviter. Proposer de nouvelles idées sous-entend  également proposer du changement et dans une organisation où tout est procéduré et où les habitudes sont bien ancrées, proposer un changement peut être mal perçu par les collègues et la hiérarchie.

  • Le management et le cadre de travail :

Dans un certain nombre d’entreprise le management vertical est encore de mise, on attend ainsi des collaborateurs des résultats et de l’exécution mais peu d’initiatives. Cet aspect ne fait donc pas partie des missions du collaborateurs et son manager ne l’y pousse pas car il considère que c’est son travail, en temps que manager. Un collaborateur trop force de proposition pourrait même être vu comme une menace.

Cela nous amène au sujet de la formation. Même dans des entreprise plus participatives, les managers sont-ils formés à valoriser et à encourager l’initiative personnelle de son équipe ? Comment envisagent-ils leur métier de manager : dans le contrôle de l’information et l’exécution des tâches ou dans le partage, la montée en compétences et l’épanouissement de leur équipe ?

En termes de cadre de travail, il est important d’identifier si les conditions de travail qui sont offertes aux collaborateurs leur donnent accès à des moments de réflexion en dehors de la production quotidienne. Cette prise de recul est clé pour envisager de nouvelles idées.

  • La communication interne :

la communication venant de la Direction Générale est très importante pour les collaborateurs car elle leur donne une direction à suivre. Dans cette communication interne, vos collaborateurs comprennent-ils que vous attendez d’eux cette prise d’initiative ? Si oui, comment eux le perçoivent-ils ? Attention à ne pas demander quelque chose sans en donner les moyens, au risque de décrédibiliser votre démarche.

Plus concrètement, vos collaborateurs ne savent peut-être pas comment s’y prendre pour faire part de leur proposition. Dans ce cas les managers doivent être des relais de cette communication et de cette politique et non des obstacles, en sont-ils bien informés et adhèrent-ils à cette politique ?

 


Ces questions sont primordiales pour bien comprendre sur quels leviers appuyer pour débloquer le processus.

Pour chaque entreprise les solutions sont différentes mais doivent répondre à 4 règles fondamentales pour accompagner l’émergence de cette dynamique d’innovation collaborative et d’intrapreneuriat. Nous les développerons dans le prochain post.