);

4 ingrédients d’un Hackathon réussi !

Partager

Organiser un bon Hackathon, c’est comme suivre une recette de cuisine : certains ingrédients seront indispensables, et d’autres permettront de la sublimer. Découvrons 4 ingrédients indispensables à choisir avec soin !

1/ Identifiez vos participants avec soin

Les participants de votre Hackathon seront les personnes à l’origine des innovations générées lors de l’événement. Aussi, il est très important de choisir les profils de personnes à inviter à votre Hackathon selon :

    • la thématique abordée : qui est impacté, pourrait impacter ou impacte votre sujet ?
    • vos objectifs pour ce Hackathon
    • les compétences nécessaires dans les équipes pour atteindre cet objectif
    • l’intérêt de vos cibles pour votre problématique : qui pourrez-vous impliquer et motiver autour de votre sujet ?

Une fois vos groupes de participants-type identifiés, travaillez sur le moyen d’atteindre ces personnes : comment communiquer auprès d’eux, comment les impliquer dans la démarche ? 

Selon le public visé, la stratégie peut être différente : campagne de communication d’affichage, sur les réseaux sociaux, e-mailing, etc. 

Pour des communautés pour lesquelles vous n’avez pas ou peu de contacts, nous vous conseillons de travailler en partenariat avec des structures en contact avec le public ciblé, afin qu’il relaye et appuie votre message auprès de votre cible.

2/ Faites revenir les jurés à feu doux

Partenaires, collaborateurs internes, membres du comité exécutif ou bien simplement personne externe à l’entreprise mais spécialiste du sujet traité, les jurés sont également importants dans le succès de votre Hackathon.

Tout comme les participants, la sélection des jurés est primordiale. Avant de solliciter des jurés, posez-vous les questions suivantes : 

    • Quel profil de personne serait pertinente en Juré ? 
    • A-t-il l’expérience, la connaissance ou des compétences importantes pour juger de la pertinence et de la faisabilité d’un projet sur votre thématique ? 
    • Quelle valeur ajoutée pourra-t-il amener au sein du Jury ?

Le piège : attention à ne pas inviter en Jury que des « VIP » ayant peu de connaissance du sujet, mais une portée uniquement symbolique. Le risque est que le choix du projet gagnant ne soit pas cohérent et crée des frustrations.

Vos futurs jurés peuvent se cacher partout, et il ne tient qu’à vous de les découvrir ! Il vous est aussi possible de réinviter des participants de précédents Hackathons.

3/ Saupoudrez de quelques mentors

Qu’ils soient collaborateurs occasionnels ou partenaires de longue date, les mentors ont la tâche d’aider les participants dans l’avancement de leurs projets, de les challenger sur la pertinence de leur production.

Idéalement, un mentor est un spécialiste dans son domaine afin qu’il puisse 1/ discuter avec les participants selon un vocabulaire spécifique et 2/ leur apporter un point de vue opérationnel, fondamental pour la réussite de leur projet.

Vous pourrez recruter ces mentors au sein même de votre entreprise pour des expertises liées à votre activité, ou à l’extérieur en cas de besoin d’expertise hors champs de compétences de l’entreprise (exemple : une technologie spécifique).  Dans le cas de mentors externes à votre entreprise, il vous faudra souvent prévoir un budget.

4/ Servez le tout à l’aide de team managers dynamiques

Les team managers auront pour mission de créer, organiser et animer votre Hackathon : pour ce faire, ils devront être en mesure de proposer des activités autant ludiques que sources de réflexion de la part des participants sur les problématiques abordées.

Concrètement, ces derniers devront développer l’aspect méthodologique de votre événement en fonction de votre problématique, par le biais de la création de jeux de créativité et d’ateliers de projection. Grâce à la compréhension de votre activité et à une fine analyse du profil des participants et de l’objectif de votre événement, les team managers pourront proposer une méthodologie et des supports d’animation adaptés afin d’amener les participants, qu’ils soient familiers ou non de ce type d’exercice, de la problématique initiale à une solution pertinente et réalisable.

Le saviez-vous ?

Dans son ouvrage Supercollectif : La nouvelle puissance de nos intelligences, Emile SERVAN-SCHREIBER affirme que « le nombre fait la force, mais il est très important d’organiser cette force ». Prouvé en 2010 par le Massachussetts Institute of Technology (MIT), l’Intelligence collective permettrait d’accomplir de plus grands projets collectivement qu’individuellement, à la seule condition de l’associer à une méthodologie claire et rythmée.

Enfin, les team managers auront pour mission de rythmer l’animation, de fédérer les équipes, de rappeler les échéances, et d’accompagner les équipes en répondant à leurs questions et les guidant dans leur réflexion.

5/ La cerise sur le gâteau : des animations pour les temps de pause

Un Hackathon peut s’avérer intense, et la concentration des participants peut parfois fléchir. Aussi, pour des Hackathons de plus de 2 jours (ou sur 24h ou 48h non-stop), vous pouvez ponctuer votre événement d’animations en tous genres, ludiques (initiation à la magie par exemple) ou plus sérieux (formation à la création d’un pitch).

L’objectif : maintenir l’attention la nuit, rester éveillé, aborder la suite de l’événement avec plus de légèreté …

Une animation maîtrisée créera alors une césure salutaire dans le processus créatif, et enrichira les projets d’éléments nouveaux, tant du point de vue technique (conférence sur les innovations dans le secteur) que dans la défense d’un projet (nouvelles techniques d’argumentation ou de story-telling)

Aussi, choisissez minutieusement vos intervenants afin de tirer un avantage maximal des temps de pause.